Dès le début du confinement, l’équipe des Grands Hommes a fait preuve d’une réactivité exceptionnelle afin de poursuivre l’accueil des clients tout en mettant en place des mesures sanitaires inédites.

Pendant le confinement

En 48 heures, les mesures sanitaires nécessaires avaient été mises en place, à la fois pour les clients et pour le personnel. La gestion de l’afflux de clients au tout début du confinement avait également constitué un défi inédit. Les commerçants des Grands Hommes avaient aussi mis en place des actions de solidarité. La pizzéria indépendante Monzu livrait chaque jour, depuis le tout début du confinement, des pizzas au CHU de Bordeaux. Carrefour Market avait organisé une collecte de chocolats de Pâques au profit du centre hospitalier de Bordeaux.

L’après 11 mai 

Une désinfection massive du centre juste avant le 11 mai avait été effectuée. Des réouvertures progressives ont eu lieu et des boutiques se sont vues confrontées à des contraintes sanitaires nouvelles pour elles. Il a été indispensable de rassurer les consommateurs sur la sécurité sanitaire du centre pour leur redonner envie de faire du shopping et de venir dans leurs boutiques préférées.
 
Un article de Ma Ville à Moi

 

 

 

Dès le début du confinement, l’équipe des Grands Hommes a fait preuve d’une réactivité exceptionnelle afin de poursuivre l’accueil des clients tout en mettant en place des mesures sanitaires inédites.

Pendant le confinement

En 48 heures, les mesures sanitaires nécessaires avaient été mises en place, à la fois pour les clients et pour le personnel. La gestion de l’afflux de clients au tout début du confinement avait également constitué un défi inédit. Les commerçants des Grands Hommes avaient aussi mis en place des actions de solidarité. La pizzéria indépendante Monzu livrait chaque jour, depuis le tout début du confinement, des pizzas au CHU de Bordeaux. Carrefour Market avait organisé une collecte de chocolats de Pâques au profit du centre hospitalier de Bordeaux.

L’après 11 mai 

Une désinfection massive du centre juste avant le 11 mai avait été effectuée. Des réouvertures progressives ont eu lieu et des boutiques se sont vues confrontées à des contraintes sanitaires nouvelles pour elles. Il a été indispensable de rassurer les consommateurs sur la sécurité sanitaire du centre pour leur redonner envie de faire du shopping et de venir dans leurs boutiques préférées.
 
Un article de Ma Ville à Moi